Skip to content

Cumulonimbus

Les bruits écho du tonnère envahissaient le vaste atmosphere gris
Comme les crescendo des orchestres les plus raffinées
Les coups d’éclair zigzaguée frappaient les grands monuments de bois
Et laissaient tomber quelques branches sur le sol mouillé

La pluis froide fit une grande chaîne de cercle vicieux
Elle troua le sable fin de ma carrière…
Une avalanche d’eau transforme mon château en taudis

Les clous d’eau tombèrent toujours
Fouttèrent ma fenêtre et y brisèrent un carreau
La glace tomba sur mon plancher de ciment
Et produisit un son aiguë et court…

Les nuages gris rôdaient toujours dans le ciel
De nouveau, les bruits écho du tonnère envahièrent le ciel
Et les coups d’éclair frappèrent les grands monuments de bois

Le deluge commença…

Written in 1987.

3 Comments Post a comment
  1. je compose aussi des poemes ..hey bravo a toi ..c est super

    September 9, 2012
  2. Nice narrative of sky and soul.

    November 7, 2012

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: